Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Congo : le PAM apporte une aide humanitaire aux déplacés du Pool

Congo : le PAM apporte une aide humanitaire aux déplacés du Pool

Congo

À Loutété, dans la région de la Bouenza dans le sud du Congo Brazzaville, plus de 6.000 déplacés du Pool vivent dans des conditions de vie précaire.

Le PAM, le programme alimentaire mondial a entamé ce samedi une opération de distribution de vivres à l’appel des autorités. Un léger soulagement qui n’enlève rien au désir des populations de retourner dans leur localité d’origine. Elles invitent ainsi les autorités à créer les conditions d’un retour effectif.

“Je ne fais absolument rien ici à Loutété. Quand j’étais à Loulombo (dans le Pool), je fus un grand pisciculteur, un éleveur et je sciais de la planche là-bas. Le matériel que j’avais a été pillé par la force publique. Ils ont brûlé ma maison, ils ont détruit et ici ca ne m’arrange pas” un déplacé.

“Ici dans le village de Kimouanda la plupart des déplacés sont arrivés en juin dernier ; ce qui prouve que la crise du Pool qui a débuté en avril 2016 a eu des conséquences jusqu’à maintenant. Les déplacés attendent toujours du gouvernement et de ses partenaires de l’aide en permanence” Laudes Martial , correspondant.

“Leur déplacement s’est produit en juin. En juin et juillet c’est la solidarité qui a joué entre la population locale et celle des déplacés. Nous avons apporté un stock de riz et d’huile pour pouvoir soulager ces populations déplacées” Jean-Martin Bauer, représentant du PAM

On estime à 81.000 le nombre de personnes ayant fui leurs villages depuis le début des violences dans le Pool. Pour l’ambassadeur américain au Congo, c’est un geste salutaire que son pays apporte à ces populations démunies.

“Nous avons répondu (à l’appel du gouvernement congolais) et je suis très fier de mon pays. Nous pouvons aider un pays ami dans une situation difficile”, Tolld Haskell, ambassadeur américain au Congo

La situation dans le Pool se dégrade au fil des jours. Selon des chiffres officiels, plus de 130.000 personnes sont en détresse dans cette partie du pays en proie à des combats entre groupes armés et force républicaine.

Voir plus