Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Rwanda : 11 réfugiés congolais tués par la police, selon un nouveau bilan

Rwanda : 11 réfugiés congolais tués par la police, selon un nouveau bilan

République démocratique du Congo

Le Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR) a annoncé lundi que 11 réfugiés congolais avaient été tués par la police rwandaise lors de la dispersion d’une manifestation contre des rationnements de nourriture jeudi.

Un précédent bilan, donné le lendemain du drame par les autorités rwandaises, faisait état de cinq morts.

La répression des manifestations du 22 février a causé “la mort tragique de 11 réfugiés (8 dans la localité de Karongi et trois dans le camp de Kiziba – ouest)”, a indiqué dans un communiqué le HCR, qui se dit à la fois “choqué et perturbé”.

Cette tragédie aurait dû être évitée et l'usage disproportionné de la force contre des réfugiés n'est pas acceptable

Les réfugiés avaient organisé dans les jours précédents la manifestation des sit-in pour protester contre la réduction des rations alimentaires dans ce camp où vivent quelque 17.000 personnes venues de l’est de la République démocratique du Congo (RDC), certaines il y a plus de vingt ans.

La décision de réduire d’un quart ces rations a été prise par le Programme alimentaire mondial (PAM), en raison “d’un manque de fonds”, selon Jean-Claude Rwahama, responsable rwandais de la politique des réfugiés. 

Jeudi, le mouvement de protestation avait pris la forme d’une manifestation, la police rwandaise affirmant que des individus “violents armés de pierres, de bâtons et de projectiles en fer” avaient agressé et blessé sept policiers.

“Cette tragédie aurait dû être évitée et l’usage disproportionné de la force contre des réfugiés n’est pas acceptable”, a déclaré Daniela Ionita, du bureau du HCR au Rwanda.

Sur les 11 victimes, huit ont été tuées à Karongi, où des milliers de réfugiés protestaient près des bureaux du Programme alimentaire mondial, et trois autres dans le camp de Kiziba lors de heurts avec la police. “Le HCR déplore que ses appels à maintenir le calme et à la retenue n’aient pas été entendus la semaine dernière”, poursuit le communiqué.

Outre des Congolais, le Rwanda accueille aussi des réfugiés d’un autre pays voisin, le Burundi: au total, 173.000 personnes réparties dans six camps.

Le HCR affirme n’avoir reçu que 2% des 80 millions d’euros qui lui avaient été promis par la communauté internationale pour venir en aide à ces réfugiés au Rwanda en 2017.

AFP

Voir plus