Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

The Morning Call

the-morning-call

La voiture électrique ougandaise restera-t-elle à l'étape prototype ?

La voiture électrique ougandaise restera-t-elle à l'étape prototype ?

The Morning Call

Il y a quatre ans, l’Ouganda s‘était fixé un objectif ambitieux : produire des voitures à vocation commerciale 2018. L’objectif était inspiré par un véhicule électrique baptisé Kiira EV, fabriqué par des étudiants en ingénierie de l’Université de Makerere en Ouganda en 2011. La Kiira Motors Corporation a été fondée par le gouvernement ougandais et chargée de commercialiser les véhicules électriques. Mais la construction automobile n’est pas un mince exploit. Le Kenya voisin s’yest essayé avec le soi-disant pionnier de Nyayo, mais l’a abandonné en 1990 sans fabriquer la moindre voiture.

Voici les modèles de voitures que l’Ouganda souhaite commercialiser : la KIIRA EV SMACK, une berline à cinq roues motrices dotée d’un moteur de traction alimenté par un groupe de batteries rechargeables et d’un générateur à moteur à combustion interne. Il s’agit du premier véhicule hybride électrique conçu et construit en Afrique, selon Kiira Motors. La voiture a été conçue pour plaire aux familles à revenu moyen et à la classe ouvrière. Le modèle est le produit des modifications apportées à la Kiira EV, une berline plus petite fabriquée en 2009.

Entrons maintenant dans le bus Kayoola dont le prototype a été dévoilé en grande pompe à Kampala en 2016. Ses concepteurs affirment que ce concept représente la prochaine génération de transports en commun pour les villes d’Afrique. Premier du genre sur le continent africain, le bus Kayoola Solar repose sur des batteries lithium-ion alimentées à l‘énergie solaire. Cette technologie sert à préserver l’environnement et la santé publique. Ces bus sont bien loin des bus à moteur diesel traditionnels, les panaches de fumée noire sortant du tuyau d‘échappement et un grincement de moteur, sont remplacés par un léger gémissement dès que le bus Kayoola accélère.

Le gouvernement ougandais a depuis lors débloqué 5,6 millions de dollars pour lancer la construction d’une usine de production. Elle a également conclu un partenariat avec une entreprise chinoise pour la construction d’une usine de fabrication. Mais le projet a été entravé par des retards dus à une planification médiocre et à des investisseurs prudents qui doutent de la viabilité du projet. 2018 est donc terminée et les voitures ougandaises sont restées des prototypes. J’ai demandé à Allan Muhumuza, responsable du développement des affaires chez Kiira Motors Corporation, pourquoi ?

« Vous savez peut-être que le gouvernement a déjà engagé un fonds de démarrage en avril de l’année dernière pour l‘établissement d’une usine de véhicules à Kiira à Jinja. À cet égard, l’usine a le feu vert. Il ne reste plus qu‘à la gérer avec les commodités requises tels que l‘électricité et l’eau. La conception de l’usine a été achevée avant le début de la construction. Nous prévoyons que la construction commencera cette année et que les essais de production devraient avoir commencé d’ici 2020 », soutient-il.

Il y a également des questions sur l’endroit où les voitures, si jamais elles sont fabriquées, seront réellement vendues. Le Kiira EV Smack devrait coûter 20 000 dollars. Mais l’Ouganda est optimiste sur le fait que sa classe moyenne en croissance et celle de la région de l’Afrique de l’Est fourniraient un marché pour les voitures.

Mais ils devraient également faire face à une vive concurrence des importations japonaises, moins chères, qui sont souvent utilisées. Il y a également des doutes sur le fait que l’Ouganda puisse réellement réaliser une entreprise aussi complexe, à forte intensité de capital et de main-d‘œuvre que la construction automobile. J’ai demandé à Allan ce qui ferait que les voitures ougandaises se démarqueraient sur un marché automobile très concurrentiel.

« En termes de mobilité électrique, il n’y a aucune option, nous avançons et je pense que nous ne tarderons pas à voir les ventes de véhicules électriques dépasser celles des véhicules classiques. C’est ce que nous espérons en tout cas pour le futur et nous nous préparons à ça », explique-t-il.

Les délais ont donc été décalés. L’Ouganda indique maintenant que la première berline produite localement en Afrique de l’Est sera accessible d’ici au milieu de 2023 pour un coût de 350 millions de dollars.

Voir plus

The Morning Call

The Morning Call, c'est pour vous et pour votre monde. Nous voulons donc partager vos opinions sur nos programmes. Si vous souhaitez contribuer à The Morning Call, voici comment nous contacter : Si vous souhaitez plus de détails sur la contribution, cliquez ici

The Morning Call

The Morning Call, c'est pour vous et pour votre monde. Nous voulons donc partager vos opinions sur nos programmes. Si vous souhaitez contribuer à The Morning Call, voici comment nous contacter : Si vous souhaitez plus de détails sur la contribution, cliquez ici