Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Exercice Flintlock 2019 au Burkina Faso

Exercice Flintlock 2019 au Burkina Faso

Du 18 février au 1er mars 2019, plus de 2000 militaires venant de plus de 30 pays partenaires africains et occidentaux participeront à Flintlock 2019 sur plusieurs sites au Burkina Faso et en Mauritanie.

Flintlock est un exercice militaire et de maintien de l’ordre public intégré annuel dirigé par l’Afrique, qui, depuis 2005, renforce les forces des principaux pays partenaires en Afrique du Nord et de l’Ouest, ainsi que les forces d’opérations spéciales occidentales. Flintlock est le premier et le plus important exercice annuel des forces d’opérations spéciales du Commandement des États-Unis pour l’Afrique.

En 2019 le Burkina Faso accueillera Flintlock, il y aura également un poste avancé clé en Mauritanie. Cet exercice vise à renforcer la capacité des principaux pays partenaires de la région à lutter contre les organisations extrémistes violentes, à protéger leurs frontières et à assurer la sécurité de leurs populations. En outre, l’exercice renforce les partenariats entre les forces d’opérations spéciales des pays africains et occidentaux, et les organismes d’application de la loi, augmentant ainsi leur capacité à travailler ensemble pendant les opérations multinationales continues et en réponse aux crises.

Les pays africains participants sont l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap-Vert, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, le Tchad et la Tunisie. Les partenaires occidentaux sont l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, le Royaume-Uni et la Suisse.

Distribué par APO Group pour Ambassade des Etats-Unis au Burkina Faso.

Media files
Ambassade des Etats-Unis au Burkina Faso
Télécharger le logo

Image

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.