Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Meurtre des experts de l'ONU : après l'évasion des suspetcs, la justice confiante, les États-Unis préoccupés

Meurtre des experts de l'ONU : après l'évasion des suspetcs, la justice confiante, les États-Unis préoccupés

République démocratique du Congo

En RDC, la justice se dit confiante quant à la poursuite du procès de l’assassinat des deux experts de l’ONU, malgré l‘évasion des deux principaux. De leur côté, les États-Unis se disent eux, préoccupés.

Le général Tim Munkutu, haut magistrat militaire a animé mardi une conférence de presse à Kananga dans le Kasaï. L’occasion tout indiquée de dissiper les interrogations, et même les inquiétudes d’observateurs qui redoutaient une suspension du procès des suspects dans le meurtre des deux experts de l’ONU.

Et pour cause : l‘évasion mardi aux premières heures de la matinée d‘Évariste Ilunga Lumu et Tshiaba Kanowa, deux principaux suspects dans l’assassinat de la Suédoise Zaida Catalan et l’Américain Michael Sharp.

« L‘évasion est un incident majeur. Cette évasion n’arrête pas les enquêtes. Nous allons poursuivre sans désemparer. Dans le cas du procès, nous avions déjà dépasser l‘étape Ilunga Lumu. Il nous a dit ce qu’il voulait nous dire ou ce qu’il savait. Ce qui nous reste aujourd’hui à savoir, c’est qu’au-delà de Jean Bosco Mukanda, s’il y a d’autres personnes qui sont intervenues dans cette affaire. Dans la recherche de la vérité, Ilunga Lumu ne nous intéresse plus. Il ne nous intéresse plus beaucoup », a expliqué le général Tim Munkutu.

De quoi rassurer les États-Unis. « Nous avons vu des articles de presse & sommes extrêmement préoccupés que les auteurs présumés des meurtres des experts de l’ONU Michael Sharp et Zaida Catalan auraient pu s‘échapper. Nous sommes en contact avec de hauts responsables congolais, qui recherchent activement les évadés », peut-on lire sur le compte Twitter de l’ambassade américaine à Kinshasa.

Les deux experts avaient été tués le 12 mars 2017, alors qu’ils enquêtaient sur des fosses communes dans le cadre d’un conflit armé dans la province du Kasaï.

Reste à savoir si la justice fera manifester la vérité sans les deux principaux suspects. Rendez-vous à l’audience du 16 mai prochain.

>>> LIRE AUSSI : RDC – Meurtre des experts de l’ONU : les principaux suspects s‘évadent de prison
Voir plus