Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

CAN 2019 : davantage d'entraîneurs africains

CAN 2019 : davantage d'entraîneurs africains

Afrique

Plus que quelque 24 heures pour que les choses sérieuses commencent en Égypte où se joue du 21 juin au 19 juillet la CAN 2019. Outre le passage de 16 à 24 équipes, l’entrée en vigueur de l’assitance vidéo à l’arbitrage et bien d’autres singularités, la particularité de cette 32e édition est qu’il y aura plus d’entraîneurs africains que d’habitude.

C’est peut-être le début de la fin du règne des « sorciers blancs » dans le domaine footballistique en Afrique. Sur 24 équipes à rivaliser d’ardeur durant cette 32e de la Coupe d’Afrique des nations de football, 11 sont entraînées par des coachs nés en Afrique. Ainsi qu’en témoigne la liste ci-dessous.

1-Sénégal : Aliou Cissé. Né le 24 mars 1976 à Zinguichor en Casamance au sud du Sénégal, c’est un vrai fils du pays qui dirige les Lions de la Terranga depuis 2015.

2-Mali : Mohamed Magassouba. Né le 12 février 1958 à Nara dans la région de Koulikoro, Mohamed Magassouba est à la tête des Aigles du Mali. Depuis 2017. Avant d’entraîner l‘équipe nationale de son pays, le titulaire d’une maîtrise en économie fut à la tête des Simbas de RDC lors de la CAN 1998 au Burkina. Une édition marquée par la victoire aux tirs aux buts 4-1 après avoir été ménés 4-1 par le Burkina Faso aux dix dernières minutes en match pour la 3è place.

3-Namibie : Ricardo Mannetti. On le prendrait pour un hispanophone ou un lusophone. Au contraire ! C’est bel et bien un Namibien né le 24 avril 1975 à Windhoek. Il est à la tête des « Brave Warriors » depuis 2013.

4-Ghana : James Kwesi Appiah. Né le 30 juin 1960 à Kumasi, l’ancien international (1987-1992) est coach des « Black stars » depuis avril 2017.

5-Guinée-Bissau : Baciro Candé. Né le 18 mars 1948 à Catio dans ce qu’on appelait à l‘époque Guinée portugaise, l’ancien défenseur est à la tête des Lycaons depuis 2016.

6-Côte d’Ivoire : Ibrahim Kamara. Intérimaire depuis le départ du Belge Marc Wilmots en novembre 2017, Ibrahim Kamara a été confirmé au poste de sélectionneur des Éléphants l’année dernière.

7-Tanzanie : Emmanuel Amunike. Né en 1970, l’ancien international nigérian a été nommé l’année dernière comme sélectionneur des Étoiles du Kilimandjaro.

8-Algérie : Djamel Belmadi. Né en 1976 en France, le Franco-Algérien est à la tête des Fennecs depuis 2018.

9-Burundi : Olivier Niyungeko. Né en 1970, il entraîne les Hirondelles depuis deux ans.

10-Zimbabwe : Sunday Chidzambwa. Né en 1952 au Zimbabwe, il est sélectionneur des Guerriers depuis 2017.

11-RDC : Florent Ibenge. Né le 4 décembre 1961 à Léopoldville (actuelle Kinshasa), il est à la tête des Léopards depuis 2014.

Une représentativité de 45,83 % contre 31,25 % à la CAN 2017

Lors de la CAN 2017, il y a eu cinq Africains sur le banc des 16 équipes engagées dans la compétition. Soit une représentativité de 31,25 % contre 45,83 % lors de la 32è CAN.

Un gain et/ou regain de confiance qui s’explique par plusieurs facteurs. Parmi lesquels, le traitement salarial, car les étrangers coûtent très souvent plus chers que les nationaux. Il y a aussi que des Africains s’illustrent de plus en plus par des coachings gagnants ces 20 dernières années.

À l’image du Nigérian feu Stephen Keshi qui a remporté la CAN 2013 avec les Super Eagles en Afrique du Sud. C’est également le cas de Clive William Barker qui offrit à l’Afrique du Sud sa toute première CAN en 1996.

Pour le reste, cette compétition verra aussi la participations de sept techniciens français à savoir : Alain Giresse (Tunisie), Hervé Renard (Maroc), Sébastien Desabre (Ouganda), Sébastien Migné (Kenya), Michel Dussuyer (Bénin), Nicolas Dupuis (Madagascar) et Corentin Martins ou encore le Franco-Allemand Gernot Rohr (Nigeria). Sur la liste des techniciens étrangers qui sont de cette expédition, on retrouve de même le Néerlandais Clarence Seedorf (Cameroun), le Serbe Srdjan Vasiljevic (Angola), l’Ecossais Stuart Baxter (Afrique du Sud), le Mexicain Javier Aguirre Onaindia (Egypte) ainsi que le Belge Paul Put (Guinée).

>>> LIRE AUSSI : CAN 2019 à 24 équipes – Toute une histoire !
>>> LIRE AUSSI : CAN 2019 : l’Egypte hôte pour la cinquième fois
>>> LIRE AUSSI : CAN 2019 : découvrez la liste des 23 joueurs de chaque sélection nationale