Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Le walkman de marque sony fête ses 40 ans

Japon

40 ans se sont écoulés depuis la création du Walkman. Un lecteur de musique à cassette incontournable des années 80, et ancienne icône de l‘électronique japonaise, qui a permis de sortir la musique des foyers et des voitures.

Aujourd’hui, il déclenche un sentiment de nostalgie. On se souvient encore de cette époque où des jeunes se baladaient dans les rues avec un casque sur les oreilles.

À l’occasion de son 40e anniversaire, Sony lui rend hommage dans une gigantesque exposition organisée à Tokyo.

Les anciens et les nouveaux, tous sont émerveillés à la vue de cet appareil de l’antiquité bien loin de disparaître, malgré la présence incontestable de nouveaux lecteurs de musique.

Sorti en 1979, le Walkman inaugural TPS-L2, bourré de pièces mécaniques comprenait un boîtier qu’on ouvrait pour y loger une cassette, des boutons physiques à enfoncer, un casier à piles et des curseurs pour le volume.

“Sur le tout premier modèle, il y avait deux sorties casque “GUYS & DOLLS” (“Mecs” et “poupées”) pour permettre aux couples d‘écouter de la musique ensemble. Ce que je trouve plutôt agréable. Seulement quand vous écoutez ensemble, vous ne pouvez pas vous parler, alors il y avait un bouton “HOT LINE” que vous pouviez appuyer pour activer le microphone sur l’appareil, vous permettant d’avoir des conversations”, se souvient son constructeur, Hiroaki Sato.

Bien que Vieux, le walkman fait fureur au Japon. Des exemplaires circulent encore sur le marché. Une copie neuve et jamais utilisée a été estimée à 1,3 millions de yens, soit 11 000 euros (soit près de 40 fois son prix initial).

Avec plus de 1000 modèle de Walkman et baladeurs, Sony continue d’agrandir sa gamme en passant de la cassette au CD puis au MD jusqu’aux mémoires flash.

Le tout récent vendu jusqu‘à 3 000 euros ressemble désormais à un smartphone. Il est ultra perfectionné et contient un écran tactile, une mémoire et une connexion sans fil.

La marque japonaise, pionnière de l‘écoute de la musique en itinérance, avait un temps perdu de sa superbe, secouée par l’arrivée de l’iPod d’Apple en 2001.

AFP

Voir plus