Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Criminalité en Afrique du Sud : la culture pour remonter le moral des policiers

Criminalité en Afrique du Sud : la culture pour remonter le moral des policiers

Afrique du Sud

L’Afrique du Sud organise du 17 au 19 octobre, le 27è Festival de l’unité de la musique et de la culture de la police (POLMUSCA). Et il sera encore question de resserrer les rangs face à la criminalité.

Quartier général de la police de la ville de Bloemfontein. À voir ces milliers d’hommes et femmes en bleu venus de toutes les neuf provinces d’Afrique du Sud autour du ministre de la sécurité le général Bheki Cele, on se dirait qu’il y a péril en la demeure.

Bien au contraire ! Il s’agit de la cérémonie d’ouverture de la 27è édition du Police’s Music and Culture Unity Festival (POLMUSCA). Autrement dit, Festival de l’unité de la musique et de la culture de la police qui se tient jusqu’au 19 octobre prochain.

Concerts de musique traditionnelle, saynètes, récitals, …. Chaque policier, s’appuyant sur les potentialités de sa province ou ethnie, fera valoir son talent artistique et culturel. Le public aura également droit à des expositions et opérations de simulation (secours, libération d’otages, assaut contre un repaire de bandits, etc.).

À l’instar des 26 premières éditions, l’objectif principal du POLMUSCA est d’après les autorités de promouvoir la diversité culturelle afin de consolider l’unité au sein de la police sud-africaine. Ce qui offre aux policiers des moments de détente qui leur manque très souvent.

Mais dans un contexte de montée en puissance de la criminalité sous toutes ses formes, les autorités sud-africaines estiment que ce festival est une occasion de remonter le moral des policiers, mais également un appel du pied à la population afin qu’elle participe à la traque et la naturalisation des criminels.

D’après la police sud-africaine (SA Police Service), près de 21 022 meurtres ont été enregistrés dans le pays depuis le début de l’année, soit 58 homicides par jour.

>>> LIRE AUSSI : Le féminicide, cette plaie de la société sud-africaine
Voir plus