Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Soudan : reprise des pourparlers de paix

Soudan : reprise des pourparlers de paix

Soudan

Les pourparlers de paix entre Khartoum et des rebelles du Darfour, du Kordofan-Sud et du Nil Bleu ont repris vendredi à Juba après la déclaration d’un “cessez-le-feu permanent” par le gouvernement soudanais dans les zones où ces rebelles sont actifs.

Les pourparlers avaient été suspendus mercredi lorsqu’un des principaux groupes rebelles avait accusé les forces du gouvernement de bombarder certaines de ses positions au Kordofan-Sud.

Vendredi, des responsables de toutes les parties impliquées ont annoncé avoir trouvé un accord partiel sur l’ordre du jour des discussions.

Mohammed Hassan Alteishi, un porte-parole de la délégation du gouvernement soudanais, a déclaré à la presse que les parties débuteraient les discussions sur “des questions politiques (…), des questions humanitaires et des arrangements sécuritaires”.

Les pourparlers ont lieu grâce à la médiation du Soudan du Sud, un pays qui tente lui-même de concrétiser un accord de paix signé en 2018. Ils ont été lancés lundi en présence de plusieurs leaders de la région, dont le Premier ministre, Abiy Ahmed, lauréat du prix Nobel de la paix.

“Mesures positives”

Le Mouvement de libération du peuple du Soudan – Nord (SPLM-N), actif dans les régions du Nil Bleu et du Kordofan-Sud, avait accusé les forces du gouvernement de bombarder certaines de ses positions au Kordofan-Sud, et conditionné sa participation au retrait de ces forces.

Quelques heures plus tard, le gouvernement soudanais, qui démentait ces accusations, a annoncé un “cessez-le-feu permanent” au Darfour (ouest), au Kordofan-Sud (sud) et au Nil Bleu (sud-est), renforçant un cessez-le-feu officieux déjà en place depuis la chute de l’ancien président Omar el-Béchir, destitué par l’armée le 11 avril sous la pression populaire.

Le secrétaire-général du SPLM-N, Amar Amoun, a alors accepté de revenir à la table des négociations.

“Nous avons suivi la situation sur le terrain et nous avons vu que le gouvernement de Khartoum a pris des mesures que nous considérons comme positives en vue de régler ces questions”, a-t-il déclaré, qualifiant l’accord initial sur l’ordre du jour de “grande réussite”.

Par ailleurs, l’Armée de libération soudanaise-Abdel Wahid Nur (SLA/AW), un groupe rebelle important, a annoncé que Khartoum avait libéré vendredi 24 de ses “prisonniers de guerre”.

“La SLA/AW se réjouit de la décision du gouvernement du Soudan de libérer 24 de ses prisoniers de guerre dans les prisons de Port Soudan et Khartoum,” selon un communiqué.

Ce groupe ne fait pas partie des pourparlers de Juba et ne reconnaît pas le gouvernement de Khartoum.

AFP

Voir plus