Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Pneumonies infantiles : trois pays africains dans le top cinq mondial

Pneumonies infantiles : trois pays africains dans le top cinq mondial

Ethiopie

Infection des voies respiratoires, la pneumonie a tué l’année dernière, plus de 800 000 personnes dont la plupart sont des enfants, indiquent les institutions sanitaires. Le Nigeria, l‘Éthiopie et la RDC parmi les cinq pays les plus touchés.

L’humanité célèbre ce mardi 12 novembre, la journée mondiale de la pneumonie. L’occasion pour l’OMS, l’UNICEF et bien d’autres organismes onusiens et ONG dont Save the Children de faire l‘état des lieux de cette pathologie dans le monde.

Une situation qui est loin d‘être reluisante vu le nombre de victimes recensées l’année dernière. « La pneumonie a coûté la vie à plus de 800.000 enfants de moins de cinq ans l’an dernier, soit un toutes les 39 secondes », indique le rapport qui met en lumière une sorte d’incurie de la communauté internationale vis-à-vis de ce « véritable problème de santé publique ».

« C’est une épidémie mondiale oubliée qui nécessite une réponse internationale urgente. Des millions d’enfants meurent par manque de vaccins, d’antibiotiques et de traitements par oxygène », estime Kevin Watkins, de Save the children.

Infection des voies respiratoires souvent causée par les bactéries, les virus ou les champignons microscopiques, la pneumonie affecte principalement les alvéoles des poumons. Ces derniers se remplissent de pus et de liquide, ce qui rend la respiration douloureuse et limite l’absorption d’oxygène.

Plus virulentes que d’autres pathologies

Ce qui est souvent à l’origine de 15 % de décès d’enfants de moins de 5 ans dans le monde. Et ce sont beaucoup plus les enfants d’Afrique qui font les frais de ces infections.

En effet, d’après l‘étude, parmi les cinq pays les plus touchés, trois sont africains. Il s’agit du Nigeria (162 000), de la RDC (40 000) et de l‘Étiopie (32 000). L’Asie est représentée dans ce top cinq par l’Inde (127 000) et le Pakistan (58 000).

Le rapport établit aussi une comparaison selon laquelle en 2018 437 000 enfants de moins de cinq ans sont morts des maladies diarrhéiques dans le monde et 272 000 du paludisme.

Le forum sur la pneumonie infantile de janvier prochain à Barcelone (Espagne) devrait jeter les nouvelles bases de lutte contre ces infections.