Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Coronavirus - Mali : Mali Réponse conjointe 2020 - Soutenir les activités agricoles et pastorales des ménages touchés par la crise dans les régions de Kayes et de Mopti

Coronavirus - Mali : Mali Réponse conjointe 2020 - Soutenir les activités agricoles et pastorales des ménages touchés par la crise dans les régions de Kayes et de Mopti

À la date de publication de cette Réponse conjointe, des cas de covid-19 ont été confirmés au Mali.

La potentielle augmentation du nombre de personnes touchées par l’épidémie au cours des prochains mois risque d’amplifier ultérieurement les besoins humanitaires, ainsi que de créer des dfficultés additionnelles pour les ménages les plus vulnérables touchés par la crise et en insécurité alimentaire. De plus, les mesures de prévention et de mitigation qui seront mises en œuvre au niveau des gouvernements afin de faire face à l’épidémie, pourraient engendrer des difficultés d’assistance aux personnes vulnérables et des conséquences socio-économiques qui affecteront une grande partie de la population.

Par conséquent, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) adopteront une approche proactive d’adaptation continue à la situation volatile engendrée par le covid-19 dans la mise en œuvre de cette Réponse conjointe.

Ce document sera mis à jour régulièrement afin d’assurer qu’il soit parfaitement aligné avec les Plans de réponse humanitaire des pays – également susceptibles d’être révisés – et les plans globaux et nationaux de réponse à la crise covid-19 qui sont en cours d’élaboration. Cela impliquera l’intégration d’initiatives spécifiques qui permettront de répondre aux besoins et défis additionnels de ce nouveau contexte, ainsi que le respect de consignes sanitaires et gouvernementales dans la mise en œuvre des activités afin de lutter collectivement contre la propagation de l’épidémie.

Contexte

L’insécurité accrue, la persistance des violences armées et l’intensification des conflits intercommunautaires au Mali sont les principaux facteurs de détérioration de l’insécurité alimentaire des populations. Les régions du nord et du centre du pays sont le plus touchées, notamment la région de Mopti, qui enregistre 65 pour cent des 1 669 incidents liés à l’insécurité entre le 1er janvier et le 30 novembre 2019 (Armed Conflict Location and Event Data Project, 2019). De plus, les aléas climatiques ont impacté la campagne agro-pastorale 2018/19, avec d’importants déficits fourragers dans la bande sahélienne de Kayes, et notamment des cercles de Kayes, Nioro et Yélimané. La Mauritanie et le Sénégal sont également touchés par un déficit fourrager, laissant présager des pressions accrues sur les ressources pastorales dans le Sahel Occidental et au Mali, alors que les résultats de la campagne sont déjà fortement réduits par rapport à l’année passée.
En outre, les populations ont un accès limité aux services sociaux de base (santé, éducation, logement, eau, hygiène et assainissement) en raison de la dégradation, du dysfonctionnement et de l’inaccessibilité de nombreuses infrastructures socio-éducatives et sanitaires dans plusieurs localités. Le pays est également confronté à de multiples défis, parmi lesquels la forte croissance démographique, la pauvreté chronique, un sous-emploi très important et la dégradation des ressources agroécologiques. L’incidence de la pauvreté dans les régions du nord et du centre est plus élevée que la moyenne nationale, en particulier pour Mopti et Tombouctou qui concentrent un grand nombre des communes les plus pauvres du Mali. La conjonction de tous ces facteurs fragilise encore les moyens d’existence des populations vulnérables et aggrave leur insécurité alimentaire et nutritionnelle. Les ménages touchés sont contraints de recourir à des mécanismes de survie dangereux et se tournent vers d’autres opportunités économiques, y compris des activités illégales ou des activités qui les exposent à des risques liés à la protection des personnes, tels que le travail des enfants, la prostitution et l’enrôlement dans des opérations armées.

Télécharger le rapport : https://bit.ly/2JBMX4W

Distribué par APO Group pour Food and Agriculture Organization (FAO).Food and Agriculture Organization (FAO)
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.