Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Tunisie : des bons d'achats par SMS pour les familles démunies

Tunisie : des bons d'achats par SMS pour les familles démunies

Tunisie

Une ONG tunisienne a mis en place un système de bons d’achats par téléphone afin de permettre aux familles nécessiteuses de subvenir à leurs besoins en nourriture, une sorte de banque alimentaire à distance pendant la crise liée au nouveau coronavirus.

L’initiative, mûrie de longue date, a été lancée au début du jeûne du ramadan fin avril, alors que des milliers de foyers ont perdu leur source de revenus en raison du confinement décrété le 22 mars pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

En coopération avec le ministère de la Femme, l’ONG “Banque alimentaire durable” a choisi 300 familles vivant dans les quartiers pauvres de Tunis pour bénéficier de bons d’achats, envoyés par SMS.

En contrepartie, ces personnes s'engagent à accepter d'être encadrées pour qu'on puisse les intégrer socialement et professionnellement à travers différentes initiatives

Chacune de ces familles reçoit un code lui permettant de dépenser 40 à 60 dinars (20 à 30 euros) par semaine chez un des épiciers de son quartier, à condition qu’il soit équipé de l’application “Viamobile”.

“Avec le ramadan et le confinement, je ne peux ni sortir ni travailler”, confie Messaouda Raouafi, 49 ans, qui, grâce à ces bons, a pu acheter de l’huile, du lait, du café et de la farine.

“Je ne peux plus faire des ménages pour donner à manger à mes sept enfants,” explique-t-elle.

L’ONG, qui finance ces dons grâce aux concours d’entrepreneurs qui la composent, espère ensuite élargir cette initiative aux régions intérieures marginalisées.

Aides exceptionnelles

Au-delà de ces aides, l’ONG souhaite également inciter ces familles à être plus autonomes, par exemple en leur apprenant à faire pousser des légumes dans leur arrière-cour, ou en vendant du pain fait maison.

“En contrepartie, ces personnes s’engagent à accepter d‘être encadrées pour qu’on puisse les intégrer socialement et professionnellement à travers différentes initiatives”, explique samedi à l’AFP Aïcha Zakraoui, l’une des initiatrices du projet.

Grâce à cette initiative, l‘épicerie de Farah, située au Kram, une banlieue populaire de Tunis, n’a plus besoin de faire crédit au détriment de son équilibre financier: “l’argent nous est envoyé en avance, ensuite les clients font leur courses avec la somme qu’ils ont reçue.”

Son magasin a accepté cette initiative “parce que la zone où nous nous trouvons compte de nombreuses familles pauvres, des chômeurs”, souligne-t-elle.

Estimant que deux millions des 11,5 millions de Tunisiens ont besoin d’assistance pendant le confinement, le gouvernement a versé à des milliers de foyers des aides exceptionnelles de 200 dinars (80 euros), dans l’espoir également de calmer la grogne sociale.

Les mesures de confinement ont commencé à être assouplies le 4 mai, la Tunisie ayant enregistré officiellement environ 1.000 cas, dont 45 morts.

AFP

Voir plus