Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Cameroun : Idocta, l'application qui aide à combattre le coronavirus

Cameroun

Avec plus de 12 mille cas de COVID-19 signalés au Cameroun, de nombreuses personnes vulnérables craignent de quitter leur domicile pour suivre un traitement médical pour d’autres affections.

Elles ont peur d‘être exposées au coronavirus dans un établissement de santé. Mais grâce à IDocta, une nouvelle application, les patients sont désormais reliés à des médecins qui peuvent leur rendre visite à domicile.

“Cela signifie que nous pouvons éviter de sortir et nous permet de répondre aux exigences de la distanciation sociale. Cela nous donne une sécurité que nous n’aurions pas pu avoir si nous devions aller à l’hôpital où les files d’attente sont souvent longues, où il y a beaucoup de monde. Ainsi, à la maison, le risque de contamination est extrêmement faible, nous sommes en sécurité”, raconte Sévérin Nsoé, fonctionnaire à la retraite.

Le problème qu'IDocta résout est l'accès à des soins de santé abordables pour les gens. Nous avons constaté que les centres urbains sont surpeuplés, les hôpitaux sont surpeuplés dans les centres urbains.

Plus de 200 médecins généralistes et spécialistes sont connectés à ce réseau.

“Le problème qu’IDocta résout est l’accès à des soins de santé abordables pour les gens. Nous avons constaté que les centres urbains sont surpeuplés, les hôpitaux sont surpeuplés dans les centres urbains. Et dans les zones rurales, nous sommes confrontés à ce que l’on appelle le phénomène des déserts médicaux. IDocta apporte une solution pour améliorer l’accessibilité des gens aux soins de santé grâce à la technologie”, explique Yannick Mbarga, pharmacien et créateur de l’IDocta.

Chaque visite à domicile coûte 9 dollars américains, soit un peu plus qu’une consultation dans un hôpital public, mais moins qu’un rendez-vous dans une clinique privée.

Les médecins sont régulièrement testés pour la COVID-19. S’ils sont positifs, ils sont tout simplement retirés de la liste des médecins visiteurs, selon le créateur de l’application.

Yannick Mbarga a également déclaré que le IDocta permet des consultations à distance.

AP

Voir plus