Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ligue des Champions : le Wydad jusqu'à la lie

Ligue des Champions : le Wydad jusqu'à la lie
Le Wydad ne retrouvera pas la finale de la C1   -  
Copyright © africanews
FETHI BELAID/AFP or licensors

Ligue Africaine des Champions

Lorsqu'ils pénètrent sur la pelouse du stade International du Caire, tout de sombre vêtus, les Wydadis semblent déjà porter le deuil de leur campagne africaine 2020.

Emprunté dès les premières passes de cette demi-finale retour, le WAC de Casablanca ne parait pas de taille à renverser Al-Ahly, le plus grand club africain du siècle dernier et son record de 8 C1 remportées.

Les hommes de Miguel Ángel Gamondi ne vont pas tarder à confirmer cette impression. Quatre minutes suffisent. Sur un ballon par-dessus la défense casablancaise, Marwan Mohsen se retrouve seul devant Ahmed Reda Tagnaouti.

L'international égyptien ne se pose pas de question et trompe le portier marocain. Après de longues minutes de réflexion, en connexion avec le VAR, l'arbitre sud-africain Victor Gomez valide la réalisation cairote (1-0).

Le rêve de remontada n'aura pas tenu 5 minutes

Le coup est terrible pour le WAC qui doit alors inscrire 4 buts pour viser une improbable qualification. Les espoirs marocains sont définitivement enterrés alors que l'on ne joue pas encore depuis dix minutes.

Un contre éclair relayé par le Nigérian Junior Ajayi vers Hussein El Shahat. L'ancien milieu d'Al-Aïn aux Emirats humilie Yahya Atiat Allah d'un double-crochet et scelle le sort de la rencontre (2-0).

A l'heure de jeu, Al-Ahly enfonce le clou. El Shahat se transforme en passeur décisif sur corner, pour la tête du défenseur Yasser Ibrahim (3-0).

D'une frappe lointaine et rageuse, Zouhair El Moutaraji sauve l'honneur des Marocains en fin de match alors que le National du Caire avait largement levé le pied, jusqu'à offrir une demi-heure de plaisir à son gardien remplaçant Ali Lotfi.

Le "sorcier noir" offre une 13e finale aux "Diables rouges"

Cette qualification pour une treizième finale continentale doit beaucoup au Sud-Africain Pitso Mosimane, vainqueur de l'épreuve il y a 4 ans avec les Mamelodi Sundowns.

Arrivé il y à moins d'un mois sur les bords du Nil pour succéder au Suisse René Weller, le meilleur entraîneur africain de l'année 2016 aura rapidement justifié sa réputation de meneur d'hommes. Cette demi retour était son cinquième match sur le banc des Diables rouges, il aura encaissé le premier but de sa carrière égyptienne et engrangé un quatrième succès. Solide.

Les compositions :

Al-Ahly : El Shenawy (Lotfi 59)-Ibrahim, Hany, Ashraf, A.Fathi-Al Shahat (El Sheikh 74), Dieng, El Soulia-Mohsen (Kahraba 59), Afsha (H.Fathi 87), Ajayi (Soliman 74)

WAC : Tagnaouti-Noussir (Gbagbo 56), Comara, Najmeddine, Atiat Allah-Jabrane, El Karti-Aouk (El Moutaraji 56), Hassouni (Asrir 56), El Haddad-Kazadi (Gaddarine 77)