Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La médiation demande de libérer l'accès au domicile de Diallo

Selon un dernier bilan gouvernemental, au moins 21 personnes sont mortes depuis le 19 octobre, dont des forces de l'ordre.   -  
Copyright © africanews
Sadak Souici/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.

Guinée

En Guinée, la médiation internationale exhorte le gouvernement à libérer l’accès au domicile de Cellou Dalein Diallo.

Ce mardi, les émissaires de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), de l’Union Africaine et de l’ONU ont demandé la levée du dispositif de sécurité autour de la résidence du chef de l’opposition.

"La mission conjointe a également observé les dispositifs sécuritaires particuliers mis autour de la résidence du candidat de l’UFDG monsieur Cellou Dalein Diallo ainsi que des locaux de son parti. La mission exhorte les autorités guinéennes à lever ces dispositifs dans la perspective d’un dialogue inclusif", a déclaréFrancis Béhanzin, commissaire aux Affaires Politiques, Paix et Sécurité de la CEDEAO.

Le chef de l’opposition s’était autoproclamé vainqueur du scrutin du 18 octobre, entraînant plusieurs affrontements avec les forces de l'ordre dans la capitale Conakry.

Violences post-électorales

"La mission conjointe a aussi demandé aux autorités guinéennes de diligenter les enquêtes pour faire la lumière sur les violences afin de traduire les auteurs en justice. Elle demande aux autorités de faire en sorte que les forces de défense et de sécurité agissent avec retenue et professionnalisme dans la gestion des manifestations", a-t-il ajouté.

Les tensions semblent retomber dans le pays après huit jours de violences post-électorales. Selon un dernier bilan gouvernemental, au moins 21 personnes sont mortes depuis le 19 octobre, dont des forces de l'ordre. Plus de de 240 personnes ont été interpellés.

Selon Amnesty International, les forces de sécurité ont fait depuis une semaine un usage excessif de la force, tirant à balles réelles contre des manifestants. L'ONG a aussi condamné les coupures d'internet.

Résultats provisoires

La médiation internationale a rencontré depuis son arrivée dimanche à Conakry le président Alpha Condé, des membres du gouvernement guinéen et de la Cour constitutionnelle, la commission électorale (CENI) et des ambassadeurs de pays occidentaux et africains.

Cellou Dalein Diallo est crédité de 33,5% des votes, selon les résultats provisoires annoncés samedi par la CENI, contre 59,5% pour le président sortant Alpha Condé.

Le chef de l'opposition a confirmé lundi son intention d'introduire un recours contre ces résultats, entachés selon lui de fraudes massives, devant la Cour constitutionnelle.

Voir plus