Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La dépouille de Sadeq al-Mahdi de retour à Khartoum

Des Soudanais en deuil accueillent le cortège funèbre de l'ancien Premier ministre Sadeq al-Mahdi, à Khartoum, le 27 novembre 2020   -  
Copyright © africanews
AHMED MUSTAFA/AFP or licensors

Soudan

Retour à Khartoum pour la dépouille de Sadeq al-Mahdi.

Le cercueil du dernier Premier ministre démocratiquement élu du Soudan a été rapatrié des Emirats Arabes Unis, après son décès dû au coronavirus.

Trois jours de deuil national ont été décrétés en hommage au chef du parti Umma.

"L'imam Al-Sadeq Al-Mahdi peut être fier d'avoir porté la parole des musulmans dans le monde en 1976. Il s'exprimait en tant que représentant des musulmans dans le monde et appelait au respect des droits de l’Homme", déclare Saeed Abu Bakr.

"Le défunt Imam Al-Sadeq Al-Mahdi fut un de ceux à promouvoir la démocratie au Soudan, malgré les obstacles. Il a persévéré jusqu'à ce que le Soudan atteigne une démocratie reconnue par le monde entier", avance pour sa part Badr Abdel Aziz.

Arrière-petit-fils de Mohammad Ahmad, qui avait dirigé la révolte contre la domination anglo-égyptienne de 1881 à 1885, Sadeq al-Mahdi avait été Premier ministre de 1966 à 1967, et entre 1986 et 1989.

il avait été renversé par Omar el-Béchir, qui, avec 27 autres accusés, est actuellement jugé pour ce coup d'Etat. L'ex-autocrate risque la peine de mort.

Depuis le début de la pandémie, 16 649 cas de Covid-19 ont été officiellement recensés au Soudan, entraînant la mort de 1 210 personnes.

Voir plus