Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'UE négocie le rapatriement des migrants marocains

  -  
Copyright © africanews
AFP

Maroc

L’Union européenne souhaite améliorer la coopération avec le Maroc pour gérer le retour de ses migrants illégaux.

Une délégation de l’institution européenne est en visite officielle durant deux jours à Rabat pour discuter des mécanismes des retours et établir de bons accord de réadmission dans leur pays d'origine.

"Le Maroc est un partenaire crédible et sensible à notre problème, la migration, et nous voudrions aider le Maroc à gérer cette situation avec nous, parce qu'elle (la migration) peut déstabiliser le Maroc, en créant des problèmes de sécurité et des problèmes économiques, donc, nous avons discuté comment nous pouvons faciliter et atteindre une solution ensemble sur ce problème." déclare Oliver Varhelyi, commissaire européen chargé du voisinage et de l'élargissement

Ylva Johansonn, commissaire de l'Union européenne aux affaires intérieures pilote la réforme du pacte migratoire européen. Elle espère convaincre les officiels marocains d’autoriser le probable rapatriement de migrants arrivés sur les côtes des Iles Canaries.

"Je suis ici pour discuter du partenariat et de la manière dont nous pouvons avoir une relation mutuelle et bénéfique. Bien entendu, je suis aussi ici pour écouter comment le gouvernement marocain voit les défis et quel type d'aide nous pouvons apporter, et quel type et comment nous pouvons travailler en étroite collaboration. J'ai visité récemment les îles Canaries et je constate que nous avons maintenant une augmentation de plus de 1000 % des départs et des arrivées sur la route de l'Atlantique occidental, qui est de loin la route la plus meurtrière vers l'Union européenne".

D’après la commissaire, plus de la moitié de ces migrants sont marocains.

Durant ces deux jours, il sera notamment question de la facilitation des visas marocains et l’identification des besoins des autorités du pays en terme de gestion migratoire

La visite pourrait être vue comme une tentative pour dégeler les négociations sur le rapatriement des migrants suspendues depuis deux décennies entre Rabat et Bruxelles

Pour faire face à l’arrivée massive de migrants aux Iles Canaries, l’Espagne a sollicité de Bruxelles une aide préliminaire de 55 millions d'euros uniquement pour installer des tentes devant accueillir 7 000 migrants.

Voir plus