Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Covid-19 : l'Afrique face à la seconde vague

  -  
Copyright © africanews
LUCA SOLA/AFP or licensors

Afrique du Sud

Le continent africain a dépassé les trois millions de cas positifs à la Covid-19 et comptabilise plus de 75 000 décès. Certains pays font face à une très forte seconde vague causée notamment par un variant du virus apparu en Afrique du Sud et jugé plus contagieux.

La directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique appelle les pays africains à renforcer les mesures de santé publique afin de prévenir une flambée des infections qui pourrait amener les services de santé proche du point de rupture.

"Des analyses préliminaires révèlent que le nouveau variant circulant en Afrique du Sud est plus transmissible et semble être à l'origine de l'augmentation des nouvelles infections dans le pays et la sous-région. La surveillance génomique a relevé la variante 501.V2 aussi au Botswana, en Gambie et en Zambie", a dit le Dr. Mathidiso Moeti, la directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique.

L'Afrique du Sud reste en tête de la liste des pays africains les plus touchés par la pandémie de Covid-19, suivie par le Maroc, la Tunisie, l'Égypte et l'Éthiopie. Le personnel soignant est en première ligne face à cette seconde vague de la pandémie.

"Notre première vague a été modérée par rapport à la deuxième. Mais encore une fois, ce n'est pas que plus de gens meurent. C'est juste que cela impose un fardeau assez énorme aux établissements de santé. Nous savons que plus de 300 médecins ont déjà perdu la vie", explique Angelique Coetzee, présidente de la Sama, une association médicale sud-africaine.

- Récupération difficile -

Renata Rocha est médecin en Angola. Elle a été infectée par le nouveau coronavirus et hospitalisée dans une unité de soins intensifs. Elle doit composer maintenant avec un long processus de récupération.

"En dépit de plusieurs témoignages de certains collègues ici en Angola et à l'étranger, à ma grande stupéfaction, dans certains cas, se remettre de la maladie prend beaucoup de temps. Cela fait déjà deux mois que j’essaie de récupérer", dit elle.

En Angola, plus de 700 professionnels de santé ont été infectés. À partir du 24 janvier, le pays suspendra les vols à destination du Portugal, de l'Afrique du Sud et du Brésil, là où un variant de la Covid-19 a été détecté.

Neusa e Silva, correspondante d'Euronews à Luanda, en Angola : "En Angola, la première phase du plan national de vaccination démarrera en février. Le président de l'Union africaine, Ciryl Ramaphosa, a promis la distribution d'au moins 50 millions de vaccins aux pays membres. Ces vaccins seront disponibles entre avril et juin. Par ailleurs, parmi les pays les moins touchés figurent la Tanzanie, la Mauritanie, les Seychelles, le Burundi et São Tomé et Príncipe".