Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ouganda : le coordinateur de campagne de Bobi Wine attaqué ?

  -  
Copyright © africanews
SUMY SADURNI/AFP or licensors

Ouganda

Le coordinateur de campagne de Bobi Wine aurait été arrêté par des hommes armés sans uniformes ce dimanche.

C'est en boitant qu'il a rejoint les partisans du NUP. Andrew Natumanya, le coordinateur de campagne de Bobi Wine, affirme avoir été attaqué par des forces de police loyales au président sortant Yoweri Museveni. Le proche de l'opposant numéro 1 du pouvoir raconte avoir été e**nlevé, battu puis électrocuté.**

"Je ne sais pas où ils ont conduit, mais ils ont roulés pendant longtemps, environ une heure. A un moment, ils se sont arrêtés, ils m'ont sortis de la voiture et m'ont emmené je ne sais où. Là ils ont commencé à me battre violemment, à me demander de quoi je parle à Bobi Wine au téléphone", affirme t-il, des sanglots dans la voix.

"A un moment, un des hommes a dit "il ne va pas parler, il se croit malin, mets lui la montre. C'est là qu'ils m'ont mis quelque chose sur le bras qui m'a donné l'impression que j'avais été branché à l'électricité. Tout mon corps a été choqué" explique Andrew Natumanya.

La scène se serait déroulé alors que le coordinateur de campagne du NUP rendait visite à un collègue au lendemain de la victoire du président Museveni face à Bobi Wine.

Bobi Wine, toujours sous surveillance

Depuis vendredi dernier, l'opposant ougandais ne peut quitter sa résidence, entourée de policiers. Impossible d'entrer, de sortir ou de s'approcher de la grille noire derrière laquelle Bobi Wine est cloisonnée depuis plusieurs jours. Son parti réclame sa libération.

"Notre président est en détention illégale à son domicile. Son crime a peut-être été de vaincre Monsieur Museveni le jour où il s'était préparé à être couronné empereur ; il a été vaincu de manière vraiment décisive et c'est donc un crime. Nous exigeons la libération immédiate et inconditionnelle de notre chef et la déclaration immédiate en tant que président de la république dûment élu, car nous savons qu'il a gagné" a déclaré Mathias Mpuuga, le vice-président du NUP.

Au lendemain des résultats, la Plateforme d'Unité Nationale, le parti de l'opposant numéro 1 du président Museveni, continue de clamer sa victoire dans le scrutin présidentiel;

Voir plus