Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'opposant Bobi Wine est privé de ses droits

Les avocats de Bobi Wine   -  
Copyright © africanews
YASUYOSHI CHIBA/AFP or licensors

Ouganda

C'est une équipe de militaires qui se relaie chaque jour devant le domicile de l'opposant Bobi Wine depuis la fin du vote en Ouganda.

Le candidat arrivé second à la présidentielle du 14 janvier avec 34 % des voix derrière le président réélu Yoweri Museveni, appelle à la levée de sa mise en résidence surveillée.

"Nous n'avons plus de nourriture, mais lorsque ma femme a essayé de se rendre dans notre jardin pour récupérer de la nourriture les militaires l'ont agressé, la seule chose que nous pouvons faire, c'est d'appeler le monde et les citoyens du monde à l'aider'' s'est inquiété, l'opposant qui vit désormais reclus.

Le couple Bobi Wine n'a pas le droit de sortir de sa maison, mais aussi de recevoir ses avocats. Les forces de police qui surveillent l'entrée de la résidence, leur ont refusé l'accès en violation des droits.

Nous savons que c'est une maison et non un centre de détention, c'est une propriété privée, nous essayerons de voir comment y avoir accès expliquait George Musisi, l'avocat de Bobi Wine.

L'enthousiasme de l'avocat George Musisi va se heurter à la fermeté des policiers , qui après avoir reçu des instructions très fermes campent sur leur position

Les avocats de Bobi Wine ne réussiront pas cette fois à traverser la muraille militaire qui a élu domicile devant la résidence de leur client,

Bien avant Bobi Wine, l'opposant Kizza Besigye avait été contraint de rester plusieurs semaines à son domicile après les résultats de la présidentielle en 2016, qu'il avait perdu devant l'homme fort de l'Ouganda Yoweri Museveni.

Voir plus