Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Covid-19 : l'Egypte lance sa deuxième phase de vaccination

  -  
Copyright © africanews
KHALED DESOUKI/AFP or licensors

Egypte

Les autorités sanitaires égyptiennes ont lancé jeudi la deuxième phase d'une campagne nationale de vaccination contre le coronavirus.

C’est au tour de certaines personnes âgées et celles souffrant de maladies sous-jacentes de se recevoir l’un des deux vaccins disponibles en Egypte.

Les personnes concernées pourront donc se rendre dans 40 centres de vaccination à travers le pays, tous équipés du médicament chinois Sinopharm et du britanno-suédois Astrazeneca.

"Je ne suis pas ici pour me sacrifier, mais pour me faire soigner. Par conséquent, on suppose que toutes les personnes, en particulier les personnes âgées avec lesquelles l'État a commencé et dont il s'est occupé après le personnel médical, doivent sortir pour se faire vacciner. Pourquoi quelqu'un risquerait il de causer une infection à son entourage?" a témoigné Mohamed Youssef, retraité de 70 ans.

En janvier, le ministère de la santé a commencé à déployer son programme de vaccination contre la Covid-19 en donnant les injections aux travailleurs de la santé de première ligne.

Une première étape qui a permis aux autorités sanitaires d’élaborer des procédures et d’organiser sereinement cette deuxième phase de vaccination.

"Ils doivent signer une lettre de consentement (avant de se faire vacciner), puis nous mesurons la pression, et le niveau de sucre dans le sang, et examinons tous les rapports médicaux concernant la personne, puis un médecin explique ce qu'est le vaccin et comment l'obtenir. Nous mentionnons également que la personne doit recevoir la deuxième dose au bout de trois mois, car nous lui administrons le vaccin (Oxford-)AstraZeneca" a détaillé le Dr Erman Mohamed, cheffe du nouvel hôpital Nozha au Caire.

Dès le 28 février dernier, les personnes âgées et les patients atteints de maladies chroniques potentiellement mortelles et de différentes tranches d'âge, pouvaient s’inscrire en ligne pour se faire vacciner.

A ce jour, plus de 150 000 personnes ont rempli des demandes en ligne.

Voir plus