Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Covid-19 : l'inégalité de l'accès aux vaccins pour les pays moins riches

Workers offload part of a consignment of 200,000 doses of the Sinopharm coronavirus vaccine from China off an Air Zimbabwe aeroplane   -  
Copyright © africanews
JEKESAI NJIKIZANA/AFP or licensors

Zimbabwe

Alors que les pays développés poursuivent leur course à l’immunité vaccinale, chez les autres, la situation est tout autre, puisque les vaccins tardent à arriver.

Pour Andrew Ngwenya et sa famille, la quête au vaccin n’a pas encore portée ses fruits. Accompagné de sa femme, monsieur Ngwenya s'étaient rendus dans un hôpital qui disposait de doses de réserve. Quelques heures plus tard, moins de 30 personnes avaient été inoculées. Les Ngwenya, parents de quatre enfants, ont été renvoyés chez eux, toujours désespérés d'être vaccinés.

"La file d'attente fait environ 5 kilomètres de long. Même si vous êtes intéressé par un vaccin, vous ne pouvez pas supporter cela. Une fois que vous avez vu la file d'attente, vous n'essayez plus", a-t-il déclaré.

À 13 000 kilomètres de là, au Canada, Amanda Wood, mère de trois enfants regagne peu à peu sa vie depuis que sa famille est vaccinée.

Avec près de 70 % de sa population adulte ayant reçu au moins une dose de vaccin covid-19 le Canada affiche l'un des taux de vaccination les plus élevés au monde et passe maintenant à la vaccination des enfants, qui présentent un risque bien moindre de complications et de décès dus au coronavirus.

"Il y a certainement une énorme inégalité dans notre monde, et je pense que cette pandémie a mis la lumière là-dessus et nous a montré qu'il y a des pays qui ont accès à la vaccination et qui peuvent commencer à reprendre une vie normale, alors que beaucoup de pays plus pauvres n’ont pas ce luxe." affirme Amanda Wood.

Dans le même temps, seuls 9 % environ de la population du Zimbabwe ont reçu une dose de vaccin contre le coronavirus, dans un contexte de recrudescence de la variante delta, plus facile à propager.Des millions de personnes vulnérables au covid-19, notamment les personnes âgées et celles souffrant de problèmes médicaux sous-jacents, ont du mal à se faire vacciner alors que les autorités gouvernementales introduisent des mesures plus restrictives.

Dans un pays, les premiers obstacles à la lutte contre le covid-19 ont été surmontés grâce à l'argent et à une solide infrastructure de santé publique. Dans l'autre, une mauvaise planification, un manque de ressources et l'échec d'un mécanisme mondial destiné à partager les rares vaccins ont conduit à une pénurie désespérée de vaccins contre le covid-19 ainsi que de bouteilles d'oxygène et d'équipements de protection.

L'histoire des familles Wood et Ngwenya est le reflet d'un monde profondément divisé entre ceux qui ont été vaccinés et ceux qui ne l'ont pas été, entre ceux qui peuvent imaginer un monde au-delà de la pandémie et ceux qui ne peuvent que prévoir des mois, voire des années, de maladie et de mort.

Voir plus