Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

ONU : l'Afrique la plus touchée par le terrorisme en 2021

ONU : l'Afrique la plus touchée par le terrorisme en 2021
Un véhicule qui appartiendrait au groupe État islamique en Afrique de l'Ouest (ISWAP) est vu à Baga, le 2 août 2019   -  
Copyright © africanews
AUDU MARTE/AFP or licensors

Lutte contre le terrorisme

L'Afrique est devenue la région la plus durement touchée par le terrorisme au cours du premier semestre 2021 alors que les groupes extrémistes État islamique et Al-Qaïda et leurs affiliés ont étendu leur influence.

Dans un rapport adressé au Conseil de sécurité de l'ONU et diffusé vendredi, un groupe d'experts indique que cela est "particulièrement vrai" dans certaines parties de l'Afrique de l'Ouest et de l'Est, où les groupes affiliés à l'État islamique et Al-Qaida peuvent également se targuer de capacités croissantes en matière de collecte de fonds et d'armement, y compris l'utilisation de drones.

Plusieurs des filiales les plus prospères de l'État islamique se trouvent dans des provinces d'Afrique centrale et occidentale, et plusieurs de celles d'Al-Qaida se trouvent en Somalie et dans la région du Sahel. Selon les experts, il est "préoccupant" que ces filiales terroristes étendent leur influence et leurs activités, notamment par-delà les frontières, du Mali au Burkina Faso, à la Côte d'Ivoire, au Niger et au Sénégal, ainsi que par des incursions du Nigeria au Cameroun, au Tchad et au Niger en Afrique de l'Ouest.

À l'est, les activités des affiliés se sont étendues de la Somalie au Kenya et du Mozambique à la Tanzanie. L'un des "événements les plus troublants" du début de l'année 2021 a été la prise d'assaut par l'organisation locale affiliée à l'État islamique du port stratégique mozambicain de Mocimboa da Praia, dans la province de Cabo Delgado, près de la frontière avec la Tanzanie, qu'elle a brièvement occupé "avant de se retirer avec son butin, ce qui la met en position de mener de futurs raids dans la région", a déclaré le groupe d'experts.