Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Rwanda : un opposant au président Paul Kagamé "accusé de viols"

Rwanda : un opposant au président Paul Kagamé "accusé de viols"
Photo d'archives du 8 avril 2019 : le président rwandais Paul Kagame lors d'une conférence de presse dans un centre de convention de Kigali, au Rwanda   -  
Copyright © africanews
Ben Curtis/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.

Rwanda

Le célèbre professeur d'université et opposant au gouvernement rwandais, Christopher Kayumba, a été arrêté jeudi sur la base d'accusations de viols. Les enquêteurs affirment qu'il a été arrêté à la suite d'accusations de plusieurs personnes, dont une ancienne élève de l'école de journalisme et de communication de l'Université du Rwanda, à Kigali, où il a enseigné.

"Aujourd'hui, le Bureau d'enquête du Rwanda (RIB) a arrêté le Dr Christopher Kayumba après une période d'enquête pour des accusations de coercition et d'inconduite sexuelle rapportées par diverses personnes", a déclaré jeudi le RIB dans un communiqué."L'affaire a été transmise au procureur, conformément à la loi", a ajouté le RIB.

Opposant au régime du président Paul Kagame, Christopher Kayumba, 48 ans, a lancé un parti politique en mars. Peu de temps après, de premières accusations de viol avaient fait surface sur les réseaux sociaux, qu'il avait niées.

Christopher Kayumba, qui a également créé un journal en ligne, "The Chronicles", avait déjà été arrêté en décembre 2019 et condamné à un an de prison pour "trouble à l'ordre public", après avoir accusé la sécurité de l'aéroport de Kigali de l'avoir empêché de se rendre à Nairobi. Les autorités avaient alors déclaré qu'il s'était présenté à l'aéroport en retard et en état d'ébriété, et qu'il avait menacé de "faire fermer l'aéroport".

En juin, un autre professeur d'université, Aimable Karasira, qui s'était fait connaître sur sa chaîne YouTube où il critiquait le président Kagame, a été arrêté et inculpé de négationnisme et est toujours en détention. Aimable Karasira est un rescapé du génocide de 1994 qui a fait 800 000 morts, principalement issus de la minorité tutsi. Il accuse le Front patriotique rwandais (FPR), parti du président Paul Kagame, d'avoir tué ses parents.

Voir plus