Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya : la fédération dissoute

Kenya : la fédération dissoute
Les joueurs kényans à la veille du match de qualification contre le Mali au stade national Nyayo à Nairobi, le 10 octobre 2021   -  
Copyright © africanews
YASUYOSHI CHIBA/AFP or licensors

Kenya

Le gouvernement kenyan a dissous la fédération kényane de football (FKF) ce jeudi, quelques heures avant que l'équipe nationale ne dispute un match comptant pour les qualifications pour la Coupe du Monde au Qatar,

La ministre des Sports, Amina Mohamed, a annoncé cette décision après qu'une enquête préliminaire menée par ses services ait montré que la FKF n'était pas en mesure de rendre compte de l'argent qui lui avait été versé par le gouvernement. La police et les autorités chargées de la lutte contre la corruption devraient maintenant mener des enquêtes plus approfondies et décider s'il y a lieu d'engager des poursuites pénales.

Le président de la FKF, Nick Mwendwa, a contesté cette mise sous tutelle lors d'une conférence de presse. _"Je suis toujours à la tête de la fédération. Nous n'accepterons pas cette décision prise par le ministère des Sports."Et d'ajouter :"La FKF rejette le comité (par intérim), et nous continuerons à travailler comme d'habitude. Toutes les activités liées au football continuent comme prévues et la FKF demeure aux commandes"_.

Révocation et intérim

Nick Mwendwa a également soutenu que "la FKF a coopéré pleinement dans l'enquête ordonnée par le ministère et a (donné) des documents détaillés de 2016 à aujourd'hui". Selon lui, "les inspecteurs n'étaient pas vraiment intéressés par l'examen de ces documents". L'enquête du gouvernement a été lancée il y a deux semaines pour déterminer si quelque 244 millions de shillings kényans (1,7 M EUR) alloués à la Fédération avaient été utilisés, comme prévus, pour préparer l'équipe du Kenya à la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019 en Egypte.

La révocation des élus de la FKF et leur remplacement par un comité intérimaire de 15 membres n'affectera pas les matches internationaux du Kenya, a déclaré le ministère des Sports. Le Kenya risque toutefois une interdiction de la scène internationale, la FIFA ne permettant pas aux gouvernements d'interférer dans le fonctionnement des fédérations nationales. Elle met en place dans ces cas-là un comité de normalisation, comme actuellement le cas en Côte d'Ivoire.

Ces dernières années, les fédérations du Cameroun, du Mali, du Ghana ou de Madagascar ont été dirigées un certain temps par des comités de normalisation de la FIFA.Déjà éliminé, Kenya devrait affronter l'Ouganda dans un match de qualification pour la Coupe du Monde, n'ayant pas non plus réussi à se qualifier pour la prochaine Coupe d'Afrique des Nations qui se tiendra au Cameroun en janvier et février.

Voir plus