Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Bénin : Patrice Talon réélu sans surprise et sans fête

  -  
Copyright © africanews
PIUS UTOMI EKPEI/AFP or licensors

Bénin

Si le président béninois a remporté haut la main le scrutin présidentiel avec 86% des voix, ils n'étaient qu'une centaine de supporteurs devant le siège du Bloc Républicain à fêter la victoire de Patrice Talon.

Le temps d'à peine une heure, les soutiens du président ont fait la fête devant le siège du parti Bloc Républicain, dansant sur la musique d'une fanfare et en agitant des drapeaux bleu azur a l'effigie de Patrice Talon et de sa candidate à la vice-présidente Mariam Talata.

Sans surprise, le président béninois s'est offert un second mandat, après avoir obtenu 86% des voix, dans un scrutin qui l'opposait à des candidats de l'opposition quasiment inconnus. Le chef de l'Etat, vêtu d'une veste en lin bleu ciel et d'une chemise blanche immaculée, est venu pour saluer ses supporters, depuis le marche pied de son 4x4, mais il n'a fait aucune déclaration à ses supporteurs, néanmoins ravis de cette victoire au premier tour.

"Pendant les élections, il y a eu des dégâts au Nord. A Cotonou, on a tout fait. Il a gagné, donc on est content!" affirme Hortense Tehou, venu témoigner son soutien à Patrice Talon. La semaine dernière,des violences avaient fait au moins deux morts à Savè, dans le centre-Nord, le fief de l'ancien président Thomas Boni Yayi, grand adversaire politique et économique de l'actuel chef de l'Etat.

L'élection a même été annulée dans les villes voisines de Tchaourou, Bantè et Ouèssè, la Commission électorale nationale autonome (CENA) estimant qu'elle n'avait pas pu se dérouler dans de bonnes conditions.

Le scutin présidentielle a été marqué par le faible taux de participation. Seul 50,17 % des béninois se sont rendus aux urnes ce dimanche. De leur côté, les observateurs de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) avaient dit avoir constaté "un faible taux de participation des électeurs" suivi "d'une légère amélioration", et ceux de la Organisation internationale de la Francophonie (OIF), ont noté une "mobilisation des électeurs relativement faible tout au long de la journée".

La Cour constitutionnelle publiera les résultats définitifs dans les prochains jours.