Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Cyril Ramaphosa salue la position de Joe Biden sur la levée des brevets

  -  
Copyright © africanews
Gianluigi Guercia/AP

Afrique du Sud

Mercredi le président américain Joe Biden s'est prononcé en faveur d'une levée des brevets détenus essentiellement par les laboratoires américains sur les vaccins anti-covid 19.

La décision américaine est un ouf de soulagement pour les pays engagés dans la course au vaccin. L'Afrique du Sud l'avait réclamé son président Cyril Ramaphosa, est fier de voir son projet en passe de devenir une réalité: nous sommes satisfaits de la déclaration de l'administration américaines qui soutient une dérogation de ADPIC sur la protection de la propriété intellectuelle pour les vaccins Covid-19. C'est une victoire pour l'Afrique du Sud. Cela montre l'influence que nous avons en tant que pays, en travaillant avec d'autres, notre voix et nos messages ont du poids.

L'Afrique du Sud et l'Inde avaient introduit en octobre 2020 une demande devant l’Organisation mondiale du commerce pour la levée de la protection légale dont bénéficie les laboratoires le temps de la pandémie et permettre aux pays de mettre en place leur propre infrastructure de production pharmaceutique.

Cette annonce de Washington devrait permettre de parvenir à une distribution plus adéquate des doses de vaccins à travers le monde. L'initiative covax, par exemple, n’a livré que 49 millions de doses dans 121 pays et territoires, contre un objectif de 2 milliards en 2021.

Ce développement va continuer à créer la dynamique nécessaire pour nous permettre d'atteindre cet objectif. C'est un pas dans la bonne direction, et nous pensons que lorsque l'histoire de cette pandémie sera écrite, l'histoire se souviendra de l'annonce du gouvernement américain qui a pris la meilleure décision au bon moment pour combattre ce défi qui est sans précédent dans notre propre histoire contemporaine, s'est réjoui John Nkengasong, Directeur des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies.

Parmi les opposants à la décision américaine, la France, ce pays préconise plutôt un don de vaccin aux pays en voie de développement qu'une levée temporaire des brevets. Et, la Fédération internationale de l’industrie pharmaceutique (IFPMA), selon qui suspendre les brevets ne va pas augmenter la production ou fournir les solutions pratiques dont on a besoin pour combattre cette crise sanitaire mondiale.

Voir plus