Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Une Transition Energétique Juste, défendue par le Président Macky Sall, profitera à l'économie du Sénégal et créera de l'emploi pour la jeune génération

Une Transition Energétique Juste, défendue par le Président Macky Sall, profitera à l'économie du Sénégal et créera de l'emploi pour la jeune génération
President Macky Sall

Les pays africains producteurs de pétrole et de gaz ont dû faire à une pression grandissante cette année pour abandonner les activités de pétrole et de gaz, et commencer à dépendre, plutôt, des sources d’énergie vertes comme l’éolienne, le solaire et l’hydrogène afin de prévenir les changements climatiques. Cependant, nombreux sont ceux qui ont réagi et rejettent l’idée selon laquelle leurs transitions énergétiques doivent suivre le même modèle que celles des pays occidentaux.

Au Sénégal, où le développement des gisements de pétrole et de gaz a placé le pays au précipice d’une énorme croissance économique, la Ministre du Pétrole et de l’Energie, Aissatou Sophie Gladima, a encouragé et travaillé pour une approche équilibrée et modérée afin de protéger l’environnement, tout en considérant les besoins urgents du peuple et du monde des affaires sénégalais ; et la Chambre Africaine de l’Energie croit que c’est un pas dans la bonne direction.

Sous la Présidence de Macky Sall, le Sénégal est sur le point de vivre une croissance sans précédent basée sur nos ressources pétrolières et gazières. En 2019, nos recettes provenant du secteur des hydrocarbures ont atteint 42,5 millions de dollars, soit une augmentation de 37% par rapport à 2018. On attend de l’industrie du gaz et du pétrole du Sénégal qu’elle stimule la croissance du PIB de 13,7% d’ici à 2023.

C’est une preuve notable du pouvoir des ressources du Sénégal d’entrer dans une nouvelle ère de croissance économique pour le pays. Au sein de la Chambre Africaine de l’Energie, nous continuons de croire que le Sénégal soutient pleinement le développement stratégique du gaz et du pétrole, afin de garantir une nation prospère.

Le Sénégal s’engage à réduire l’empreinte carbone tout en reconnaissant et en affirmant le danger du changement climatique, ainsi que le besoin de protection environnementale. Mais une précipitation vers les énergies renouvelables, aux dépens de la croissance économique et de la sécurité énergétique, est injuste envers le Sénégal et son peuple.

Le Sénégal soutient fermement une transition énergétique qui honore la double priorité de développement socioéconomique et de préservation environnementale. Nous ne sommes pas prêts à renoncer au rêve d’une transition énergétique juste et inclusive, et nous démontrons que nous pouvons y parvenir.

En tant qu’un des producteurs de pétrole et de gaz les plus jeunes d’Afrique, le Sénégal et ses activités pétrolières et gazières ont un rôle essentiel à jouer dans le progrès de la croissance énergétique de l’Afrique. Le Sénégal abrite deux des plus grands projets uniques actuellement en cours, le champs pétrolier SNE (Sangomar) de l’australien Woodside Energy et le projet gazier LNG Greater Tortue Ahmeyim de BP/Kosmos Energy. On attend du projet offshore le plus profond en Afrique, Tortue Ahmeyim, de produire jusqu’à 10 millions de tonnes métriques de LNG par an, avec une production commerciale prévue pour 2023.

Dans le but de créer de l’emploi et de donner des opportunités à la jeune génération, le Sénégal a besoin de monétiser ses réserves gazières. Le grand potentiel onshore du Sénégal ne devrait pas être sous-estimé, plus particulièrement après le travail effectué par les entrepreneurs américains Rogers Beall et Africa Fortesa dans le pays. Le Sénégal sera en voie de devenir énergétiquement indépendant et de favoriser l’industrialisation avec le gaz national, et de construire les infrastructures nécessaires pour construire son futur.

Le contenu local et l’autonomisation des femmes, qui ont été des sujets clefs du programme de Madame la Ministre Aissatou Sophie Gladima, ne seront que profitables à l’industrie de l’énergie étant donné que l’emploi et les opportunités sont de meilleurs atouts que l’aide au développement. Des entreprises de services telles que Halliburton, Schlumberger, Technip Energies Sepco, Modec, et plein d’autres, ont pris les devants en employant, formant et développant de nombreux jeunes, en travaillant main dans la main avec Aguibou Ba, le Directeur Exécutif de l’Institut National du Pétrole et du Gaz

En compagnie d’autres acteurs clefs qui participent à l’actuel boom du secteur pétrolier et gazier du Sénégal, ces projets devraient attirer d’importantes sommes d’investissements directs à l’étranger (IDE) au Sénégal, au cours de la prochaine décennie. Le taux de croissance réel du PIB du Sénégal a ralenti pour atteindre 0,7% en 2020, suite à la pandémie du Coronavirus, mais on attend une forte reprise entre 2022 et 2025, lorsqu’une nouvelle production d’hydrocarbures commencera.

De plus, le Sénégal reconnaît le potentiel du gaz naturel en tant que ressource transitoire, et en intégrant le gaz naturel aux développements des énergies renouvelables à grande échelle, nous avons été proactifs pour faciliter une transition énergétique, tout en créant une sécurité énergétique régionale et en accélérant une croissance socio-économique, suite à la pandémie du COVID-19.

La stratégie « gas-to-power » du Président Macky Sall a le potentiel pour fournir une énergie plus accessible, plus propre et moins chère au Sénégal. La réduction de la pauvreté énergétique, notre capacité à produire de l’énergie de façon plus étendue et plus accessible, sont une priorité urgente –et un bénéfice essentiel- de sa stratégie de transition énergétique. Les prix de l’électricité au Sénégal sont parmi les plus chers de l’Afrique de l’Ouest. Avec un nouveau gaz naturel qui est prévu, la SENELEC passera bientôt de la combustion de mazout lourd au gaz naturel, qui est bien plus écologiquement durable et bien plus rentable.

Cela promouvra l’expansion d’une large variété d’industries qui ont été incapables d’être compétitives dans le passé, de par les coûts élevés de l’électricité. La cimenterie, le développement des infrastructures, l’industrie légère, l’agrobusiness, les transports, et plein d’autres sous-secteurs tireront de grands profits d’un gaz naturel plus accessible et plus facilement disponible.

Nous reconnaissons l’importance de la diversification du mix énergétique et de l’union du secteur de l’énergie dans le but d’atteindre les objectifs socioéconomiques. Nous considérons l’énergie comme étant une seule entité, dont chaque ressource représente une opportunité bancable. Soutenu par le Plan Sénégal Emergent, un nouveau modèle de développement qui constitue une référence en matière de politique sociale et économique à moyen et long termes, nous croyons au fait que notre progrès et notre développement peuvent servir de modèle pour la transition énergétique dans d’autres pays africains riches en ressources.

En tant que défenseur et modèle de développement de ressources à travers des partenariats, le Sénégal bénéficiera d’une forte présence durant African Energy Week 2021 à Cape Town, en Afrique du Sud, et la conférence et exposition MSGBC Oil, Gas & Power 2021, sous le patronage de S.E. Macky Sall, Président du Sénégal, et en partenariat avec le Ministère du Pétrole et de l’Energie, COS Petrogaz, Petrosen et diverses associations américaines et canadiennes de l’industrie de l’énergie.

Sous la Présidence de Macky Sall, le Sénégal a toujours partagé les objectifs de la Chambre Africaine de l’Energie visant à unir les acteurs régionaux dans le but d’augmenter les affaires et la collaboration transfrontalières dans le secteur de l’énergie, à l’échelle continentale, et d’attirer les investissements internationaux pour favoriser les activités de l’énergie qui créent des emplois et de la prospérité pour nos jeunes. Nous nous engageons à faire progresser le dialogue sur la transition énergétique et l’histoire africaine.

Nous croyons qu’il n’est pas seulement possible mais qu’il est aussi essentiel de garantir une transition énergétique juste et raisonnable. Nous savons que nous pouvons travailler avec succès à la préservation de notre environnement tout en exploitant tout le potentiel de nos ressources. Nous demeurons fermes quant à notre engagement à garantir une transition énergétique bénéfique pour le Sénégal et toute l’Afrique.

Distribué par APO Group pour African Energy Chamber.


Media files
African Energy Chamber
Télécharger le logo

President Macky Sall
African Energy Chamber

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.