Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Eswatini : internet coupé pendant des manifestations pro-démocratie

Eswatini : internet coupé pendant des manifestations pro-démocratie
Des manifestants font face à la police anti-émeute d'eSwatini après des échauffourées le 19 septembre 2018 à Manzini   -  
Copyright © africanews
GIANLUIGI GUERCIA/AFP or licensors

Eswatini

Le réseau internet en Eswatini, dernière monarchie absolue d'Afrique, a été coupé vendredi pendant deux heures, au moment où des manifestations pro-démocratie se dirigeaient vers la capitale, Mbabane.

Des images des manifestations avaient commencé à circuler sur les réseaux, y compris quelques-unes montrant des blessés, victimes présumées des forces de l'ordre de l'ex-Swaziland. Internet a été bloqué durant deux heures, puis le réseau s'est remis lentement en marche, paralysant partiellement de nombreux services et entreprises.

"Il est triste d'avoir un gouvernement qui choisit de taire la voix du peuple ou de fermer toutes les communications, plutôt que de répondre aux demandes présentées par notre peuple", a affirmé Wonder Mkhonza, secrétaire général du syndicat Amalgamated Trade Union. "La politique de l'autruche menée par la dictature est pour le moins déplorable. Les élites au pouvoir sont déterminées à entrainer le pays vers l'abime avec elles. Elles paieront pour leurs actions", a-t-il ajouté.

Monarchie absolue

Eswatini est dirigé par le roi Mswati III, dernier monarque absolu d'Afrique, qui détient des parts dans toutes les entreprises de télécommunication du pays. Les manifestations pro-démocratie, qui se déroulent depuis deux semaines, rassemblent syndicats, partis d'opposition et organisations d'étudiants, qui s'efforcent notamment de bloquer les routes qui permettent de sortir de ce pays enclavé entre l'Afrique du Sud et le Mozambique.

L'armée a été déployé dans les villes, tandis que les manifestations se concentrent sur la libération de deux élus d'opposition arrêtés en début d'année. En juin, des manifestations à Manzini et Mbabane avaient dégénéré et au moins 28 personnes avaient été tuées lors de violences entre manifestants et forces de l'ordre.

Voir plus