Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ouganda : le venin d'abeille, remède miracle non standardisé

Abeilles du centre Malaika Honey. à Kampala, OUGANDA   -  
Copyright © africanews
cleared

Ouganda

En Ouganda, la thérapie au venin d'abeille est désormais largement utilisée comme médecine alternative.

On prétend qu'elle fonctionne comme un stimulant immunitaire et un médicament anti-âge. Certains pensent également qu'elle réduit le risque de développer un cancer.

Mariam Nantaba vit avec le VIH et utilise le venin d'abeille comme thérapie depuis un an.

Elle affirme que cela a considérablement amélioré sa santé :

" Le venin d'abeille m'a beaucoup aidée, notamment en renforçant mon immunité, le taux de CD4 de ma charge virale est en hausse, ce qui n'était pas le cas avant, et ma peau est également en bonne santé".

Liquide clair et incolore produit par le dard d'une abeille, le venin d'abeille est recueilli à l'aide d'un piège électrifié.

"Nous avons une machine avec un tableau d'activation, nous envoyons un faible courant électrique à travers les fils et ce qui se passe lorsque les abeilles touchent les fils, elles reçoivent un petit choc... et piquent à travers le verre... et la piqûre libère le poison sur le verre." a révélé Simon Turner, propriétaire du Malaika Honey à Kampala la capitale.

Les apiculteurs font des déclarations très audacieuses sur ce qu'un mélange de venin et d'extraits de plantes sélectionnées peut traiter.

"Il nous aide avec ces problèmes de vieillissement, s'il y a des cellules cancéreuses qui se forment dans le corps sans que vous le sachiez, ces cellules cancéreuses vont mourir, si vous avez peu d'appétit, il augmente votre appétit, il induit le sommeil, un analgésique et il améliore l'apparence de votre peau." a déclaré Tadeo Balisanga, collecteur de venin.

Mais il existe peu de preuves scientifiques pour étayer ces affirmations concernant les avantages à long terme des thérapies au venin d'abeille. Toutefois ce traitement gagne en popularité.

"Cette chose n'est pas standardisée, chacun la fait différemment, à supposer que quelqu'un soit tenté de penser qu'il faut mettre plus de venin pour que ça marche mieux... nous ne connaissons pas les effets que cela peut provoquer." a expliqué Patrick Tumusiime, commissaire ougandais au contrôle national des maladies.

L'extrait de venin d'abeille est utilisé dans le monde entier pour aider les personnes souffrant d'allergies graves aux piqûres d'abeilles et de guêpes.

Des quantités infimes mais croissantes sont injectées pour aider les patients à se désensibiliser à des piqûres qui pourraient autrement les tuer.

Malgré les mises en garde concernant son utilisation à grande échelle, les traitements au venin d'abeille sont de plus en plus populaires en Ouganda.

Mais les médecins mettent en garde les consommateurs de venin d'abeille contre l'automédication.

"Lorsque vous utilisez du venin d'abeille, il faut faire attention à la quantité que vous absorbez. Idéalement, je vous conseille de consulter un médecin ou un professionnel pour savoir quelle quantité vous devez absorber en fonction de la maladie que vous voulez traiter." a dit Jackie Nanyonjo, médecin.

Pour répondre à la demande croissante, les apiculteurs augmentent leur production car les gens sont convaincus que la thérapie au venin d'abeille reste un élément important de leur traitement, pour les années à venir.

Un reportage de Hillary Ayesiga, correspondante Africanews en Ouganda.

Voir plus